النسخة العربية
  Vous êtes ici : Accueil » Jeudi 19 Octobre 2017
La Page des Actualités » Actualités Tchad » Politique
Filtrer par Région:

MOT DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, A LA PRESENTATION DES VŒUX DE L’AID EL ADHA AL MOUBARAK


Monsieur le Président du Conseil Supérieur des Affaires islamiques ; - Distingués membres du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques. Je voudrais, d’entrée de jeu, vous exprimer toute ma gratitude pour les vœux de paix, de santé et de bonheur que vous avez formulés à mon endroit, à l’endroit de ma famille nucléaire ainsi qu’à toute la nation. Je voudrais, en retour, vous souhaiter mes vœux les meilleurs. Puisse le Bon Dieu nous combler de Sa grande miséricorde, de Sa grâce infinie, de Ses riches bénédictions et de Sa félicité éternelle. Mes chers frères Oulémas, Lors du dernier rituel des vœux à l’occasion de la fête de Ramadan, j’attirais notre attention commune sur les querelles de doctrine qui commençaient à prendre de l’importance dans l’espace public. Aujourd’hui, je voudrais réitérer, avec la même force et la même insistance, ces préoccupations qui sont essentielles. Le Tchad qui est une république laïque, une et indivisible ne peut s’accommoder des pratiques contraires à l’esprit de ses valeurs cardinales. Le respect des croyances et la liberté de culte des sont des principes intangibles auxquels doit se conformer toute personne vivant dans ce pays. Il est inadmissible que certains citoyens soient fustigés et stigmatisés à cause de leur appartenance à telle ou telle confession ou à telle ou telle confrérie religieuse. Comme je le notais, en son temps, toute polémique stérile de nature à semer la zizanie et la haine entre les tchadiens doit immédiatement cesser. J’instruis, à ce sujet, le Gouvernement qui doit s’investir pleinement et entièrement pour débusquer et sanctionner tous ceux qui veulent alimenter les polémiques gratuites entre les courants de l’islam. Je rappelle qu'il n’y a aucune place pour une quelconque forme de prosélytisme religieux au Tchad et ce principe sacré doit être présent dans tous nos esprits. Mes chers frères Oulémas, En instruisant les pouvoirs publics pour qu'ils veillent sur le respect strict et scrupuleux de nos principes constitutionnels, je rappelle, bien évidemment, la mission qui leur est dévolue. Mais vous devez également comprendre que votre responsabilité est tout aussi importante et votre concours est très attendu pour amener tous les fidèles à se conformer à nos valeurs républicaines. En votre qualité de guide et d’objecteur de conscience, vous avez à la fois l’obligation morale et le devoir civique de vous investir dans la construction et l’ancrage de la paix, de la stabilité et de la concorde nationale. Il est vrai, qu'en matière de culture de la paix, vous avez été à la hauteur de nos attentes et je mesure pleinement le niveau de votre investissement. Si aujourd’hui, le Tchad est devenu un havre de paix et de stabilité, votre contribution à cette œuvre salutaire a été immense et déterminante. Je salue, à cet égard, votre engagement et votre conduite patriotique. Avec vos frères catholiques et protestants, vous avez construit un bel édifice de dialogue interreligieux et de cohabitation harmonieuse entre les différentes religions. Nous devons légitimement nous réjouir de cette union fraternelle entre les filles et fils du pays et affirmer notre volonté de renforcer davantage ce précieux acquis. C’est pourquoi, j’insiste sur le caractère impérieux de l’harmonie sociale et religieuse qui doit être soigneusement entretenue et préservée. Nous devons surtout comprendre que rien n’est totalement et définitivement acquis car la paix, il faut l’avouer, est une quête permanente. Et à ce sujet, je voudrais noter, que les ennemis du Tchad n’ont pas encore désarmé. Ils s’activent au quotidien, avec le soutien des officines et autres nébuleuses, pour déstabiliser nos institutions et retarder notre marche vers le progrès et l’émergence. Mais ces apatrides qui sont animés par des desseins sombres et funestes se trompent largement. Les patriotes tchadiens, jaloux de l’indépendance et de la souveraineté de leur pays se lèveront, comme un seul homme, pour dire NON à ces aventuriers et mettre en échec leur plan diabolique. Chers dignitaires religieux Je ne peux clore mon propos sans vous féliciter pour l’excellent travail de sensibilisation et de conscientisation des fidèles sur le péril du terrorisme et du radicalisme violent. Grâce à vos prêches et vos sermons, nos compatriotes ont parfaitement appréhendé le danger de ce phénomène et chacun s’investit pour le combattre. Je note, avec joie, les initiatives des jeunes qui s’organisent pour sécuriser les lieux de culte tous les vendredis et à l’occasion des fêtes religieuses. Je tiens à féliciter et à encourager toutes ces organisations pour ce travail volontariste qui à une forte dimension citoyenne et patriotique. Je souhaite une bonne fête de Tabaski à tous les tchadiens de l’intérieur, ceux de la diaspora et à toute la communauté musulmane d’Afrique et du reste du monde. Je vous remercie.

Publié le 06-09-2017 2:09 Par
.................................................................
Suivre la Télé en ligne
Ecoutez la Radio en ligne
Météo du Tchad
Météo p-8 i-1
37°
22°
Intervalles nuageux
Vendredi 37°  23° Dégagé
+info
Question du Jour
Que pensez vous de nos emissions ?
54.4%
26.2%
19.5%

Total votes: 149


 
 
ONRTV sur Facebook
Photo du Jour