النسخة العربية
  Vous êtes ici : Accueil » Lundi 21 Mai 2018
La Page des Actualités » Actualités Tchad » Politique
Filtrer par Région:

G5 SAHEL :DISCOURS DU CHEF DE L'ETAT


-    Messieurs les Co-présidents 
-    Messieurs les Chefs d’État et de Délégations ;
-    Distingués invités ;
-    Mesdames et Messieurs.

Le Tchad se félicite de la tenue de cette importante Conférence sur la sécurité et le développement dans le Sahel, et remercie par ma voix ses organisateurs. 

Je salue la forte présence de tous les partenaires du G-5 Sahel, et les remercie pour leur soutien à nos efforts et leur engagement constant à nous accompagner dans l’atteinte des objectifs que nous nous sommes fixés en matière de sécurité, de développement, de gouvernance et de résilience. 

Je tiens à souligner de façon toute particulière la forte mobilisation de la France, de l’Allemagne, de l’Union Européenne et de tous les autres partenaires, tout aussi préoccupés et engagés que les Etats membres du G-5 Sahel pour relever ensemble les multiples défis sécuritaires et de développement auxquels nous sommes confrontés.

Distingués invités.
Mesdames et messieurs.

Il y a juste deux semaines, nous nous sommes retrouvés à Niamey dans le cadre d’un Sommet du G-5 Sahel dont les pertinentes conclusions ont bien tracé la voie à suivre par nous tous pour atteindre les objectifs fixés par le biais du Fonds fiduciaire créé à cet effet. 

Nos rencontres, nos efforts conjoints et notre mobilisation ne donneront des résultats que si nous nous concentrons sur la matérialisation de nos engagements respectifs en tenant compte des priorités retenues par les bénéficiaires du soutien des partenaires que nous sommes.

Je sais que le même souci anime tous nos partenaires et c’est dans cet esprit qu’ils sont venus nombreux à cette Conférence pour faire leurs annonces de contributions. 

Par conséquent, je nous invite tous à passer rapidement à l’étape de l’action sans laquelle rien de concret ne sera enregistré sur le terrain aussi bien sur le plan de montée en puissance de la Force conjointe du G-5 Sahel que sur celui de la mise en œuvre du Programme d’investissements prioritaires. 

Dans cette optique, je voudrais appeler notre attention à nous tous sur quelques considérations fondamentales à prendre en compte pour le succès de notre partenariat et de notre action commune : 

1-    L’action militaire d’envergure envisagée dans le cadre de la Force conjointe du G-5 Sahel, est salutaire à la fois pour la zone concernée et pour tous les voisins immédiats du Continent africain si ce n’est pour le monde entier. Il importe à cet égard d’éviter toute confusion de rôle et de travailler dans un esprit de solidarité et de complémentarité ;

2-    Le financement et la gestion de la Force Conjointe du G-5 Sahel en tant qu’une mutualisation d’unités tactiques des armées nationales des cinq pays concernés, devraient être conformes à tous points de vue à son mandat et son concept d’opération. A cet égard, je voudrais saluer et appuyer le séminaire tenu hier sur le renforcement des relations de confiance entre la Force conjointe du G-5 Sahel et les populations locales ;   

3-    Le Programme d’investissements prioritaires du G-5 Sahel doit être la référence en matière des projets de développement, et la mise en œuvre desdits projets devrait être assurée par les structures du G-5 dédiées à cet effet ;

4-    Dans l’intérêt de l’appropriation effective et d’impact positif sur les populations cibles, le Fonds fiduciaire du G5 Sahel devrait recueillir tous les fonds destinés au financement de la mise en œuvre de sa Stratégie de Développement et de Sécurité. Il n’est pas superflu de rappeler que les schémas classiques imposés de l’extérieur depuis des décennies ont prouvé leur limite ;

5-    Pour un impact rapide des projets de développement à réaliser, l’expérience nous recommande une souplesse des procédures de décaissement et un élan pragmatique dans la prise de décision, sans perdre de vue l’importance de la mobilisation des ressources pérennes ;

6-    Tout en saluant l’effort et la démarche de l’Alliance Sahel visant à reformer et à améliorer la gouvernance des partenaires pour plus d’efficacité, nous estimons qu’elle sera elle-même plus efficace et plus utile pour le G-5 Sahel si elle s’inscrit dans le schéma tracé par les pays concernés et épouse leurs priorités ;

7-    Et enfin, il est extrêmement important pour les pays membres du G-5 Sahel que les bailleurs des fonds et les partenaires prennent en compte les difficultés qu’éprouvent ces pays à cause des dépenses militaires engagées pour leur sécurité afin d’assouplir les conditionnalités de leur appui budgétaire.

Messieurs les Co-présidents ;
Distingués invités.

Nous avons la ferme conviction que le meilleur moyen de faire reculer le terrorisme est le renforcement du pilier « développement » de notre stratégie commune en mettant l’accent sur une approche holistique favorisant des investissements massifs dans les secteurs vitaux à l’échelle du Sahel. Il me plait à cet égard de noter que le Programme d’investissements prioritaire devrait être revu pour couvrir l’ensemble de l’espace du G-5 Sahel.

Pour un vaste pays comme le Tchad ayant de longues frontières poreuses avec la Libye et le Soudan, le combat contre le terrorisme par le développement ne devrait pas se limiter uniquement à sa zone frontalière avec le Niger.

Aussi, faut-il le rappeler, une fois de plus, que la bataille contre le terrorisme au Sahel passe forcément par le règlement de la crise libyenne. C’est bien de ce pays qu’étaient venus ceux qui ont occupé le Nord du Mali, mais c’est bien là aussi que ces derniers ont trouvé refuge après leur défaite. De même, à cause du chaos installé dans ce pays, les djihadistes du monde entier en ont fait leur sanctuaire comme en témoigne l’arrivée des terroristes fuyant l’Irak et la Syrie suite à la défaite du Daech. 

Cette situation hautement préoccupante nous interpelle tous, et nécessite une mobilisation plus accrue de la communauté internationale pour un dénouement rapide de la crise libyenne qui n’a que trop duré. Sans la paix et la stabilité en Libye, ni l’action militaire, ni la mobilisation des ressources importantes pour combattre le terrorisme au Sahel, ne produiront  l’effet escompté.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Publié le 25-02-2018 12:02 Par
.................................................................
Suivre la Télé en ligne
Ecoutez la Radio en ligne
Météo du Tchad
Météo Ndjamena p-8 i-1
41°
27°
Intervalles nuageux
Mardi 41°  28° Intervalles nuageux
+info
Question du Jour
Que pensez vous de nos emissions ?
54.4%
26.2%
19.5%

Total votes: 149


 
 
ONRTV sur Facebook
Photo du Jour